Aller à…

RSS Feed

David Reinbacher prouve qu’il carbure à la pression


  Daniel Vanier

Le premier choix au repêchage de 2023 (5e au total)des Canadiens de Montréal, David Reinbacher, doit, de toute évidence, vivre beaucoup de pression. Lorsque nous sommes un choix aussi hâtif d’une équipe de hockey, c’est un euphémisme de dire que cela vient avec beaucoup de pression, et ce dans n’importe quelle ville, au monde. Toutefois, à Montréal…La pression est plus haute que dans bien d’autres villes.

David Reinbacher a prouvé lors de son 1er match avec le Rocket de Laval, qu’il est apte à gérer cette pression et qu’il peut jouer de façon très efficace lorsque celle-ci atteint presque son paroxysme.

Un superbe but

Comme vous Avez probablement déjà dû le voir, David Reinbacher a bien réussi son entrée avec le Rocket en marquant un but dès son 1er match.

Si jamais vous l’avez raté, vous pouvez voir cette superbe pièce de jeu ici :

Reinbacher démontre bien d’autres belles choses

C’est surtout ce but qui a fait les manchettes et soulever les commentaires sur les réseaux sociaux. C’est de bonne guerre, car ce fut en effet un très beau but. Toutefois, le jeune défenseur autrichien a démontré aussi plusieurs autres belles choses lors de son baptême de feu avec le club-école du Tricolore.

Le 1er choix du Tricolore a démontré qu’il pouvait relancer l’attaque, qu’il était très efficacace dans sa propre zone et qu’il allait même pouvoir aider le Rocket en désavantage numérique :

Reinbacher a aussi démontré son bel esprit d’équipe en étant encore plus content de la victoire importante du Rocket :

Reinbacher ne s’en laisse pas imposer

Le jeune arrière de 19 ans n’est pas reconnu pour sa robustesse. Son plus haut total de minutes de punitions en une saison est de 26 minutes qu’il a obtenu en 2022-23 avec le HC de Kloten dans la ligue A de Suisse.

Juraj Slafkowski avait d’ailleurs mentionné qu’une partie importante de la transition Europe/Amérique du Nord est de s’adapter au jeu plus physique ainsi qu’a certains matamores pas trop futés :

Toutefois, Reinbacher démontre déjà qu’il ne s’en laissera pas imposer. Lors de sa 2e partie avec le Rocket hier, il a fait connaissance avec le matamore des Senators de Belleville, Bokondji Imama. Ce dernier tentait de l’intimider depuis un moment avec de dures mises en échec plus ou moins légales, car parfois, Reinbacher n’avait même plus la rondelle. Reinbacher en a eu assez. Dès que le gardien Jakub Dobes a immobilisé la rondelle, le dur à cuire des Senators de Belleville a reçu de la visite. Imama a reçu un bon double-échec de Reinbacher au moment même où il était projeté au sol par Tobie-Paquette Bisson.

Reinbacher était encore sur le coup de l’adrénaline et a par la suite adressé des reproches dans le coin de la patinoire à Oskar Pettersson. Vous pouvez voir le tout ici :

Un joueur déjà très apprécié de ses coéquipiers

Reibacher a déjà impressionné ses coéquipiers dont Lias Andersson :

Bien entendu, 2 matchs ne font pas une carrière. Cependant, David Reinbacher démontre déjà de très belles choses avec le Rocket. Il nous fait voir son talent, mais aussi son calme dans sa zone, sa capacité à gérer la pression, son ardeur au jeu, son professionnalisme, son caractère et son esprit d’équipe. Ce sont toutes des qualités très intéressantes et c’est de très bon augure pour les partisans des Canadiens de Montréal.

Crédit photo : Compte X de Marc Dumont


Mots clés: