Aller à…

RSS Feed

Si vous l’avez raté : Lane Hutson laisse tomber les gants


  Daniel Vanier

Les partisans des Canadiens entendent beaucoup parler du jeune espoir des Canadiens, Lane Hutson, depuis un bon moment, car il ne cesse d’épater la planète hockey avec son immense talent. Il a toutefois surpris de nombreux observateurs en décidant de laisser tomber les gants hier alors que les États-Unis ont remporté la médaille d’or au Championnat du monde de hockey junior en triomphant de la Suède 6 à 2, vendredi, à Göteborg.

Lane Hutson laisse tomber les gants

En effet, avec 31 secondes à faire au match et un score de 6-2 en faveur des États-Unis, les joueurs suédois ont laissé évacuer leur frustration en multipliant les coups sournois. Devant cette situation, le petit défenseur de 5 pieds et neufs pouces a démontré qu’il ne possédait pas seulement du talent, mais aussi du caractère en jetant les gants devant le défenseur suédois Anton Johansson, bien que ce dernier le dépassait d’un bon 7 pouces avec ses 6 pieds et 4. Vous pouvez voir le tout dans la vidéo qui suit :

Une preuve de caractère…et aussi d’un fort esprit d’équipe

Bien qu’il se soit bien débrouillé lors de ce combat, Lane Hutson ne sera jamais un Arber Xhekaj. Ses menaces pour ses adversaires proviendront beaucoup plus de ses talents de passeurs et de buteurs que de pugiliste s’il atteint un jour la LNH. Cependant, l’arrière natif d’Holland au Michigan a démontré qu’il ne pouvait laisser un coéquipier dans le pétrin. C’est pourquoi il a décidé d’engager le combat, car il voulait venir en aide à son coéquipier Jimmy Snuggerud.Voici ce qu’il disait à ce propos après le match de la médaille d’or :

« Les gens qui sont habitués de me voir jouer savent que ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, mais j’imagine que [les Suédois] ne digéraient pas le fait qu’on soit en train de se sauver avec le match. Je voulais juste essayer d’aider Jim. Il avait deux gars sur le dos, je n’avais pas le choix. »
Lane Hutson a donc démontré du courage et surtout un excellent esprit d’équipe.
Deux de ses coéquipiers, Shai Buium et Rutger McGroarty, ont d’ailleurs vanté ses mérites.

Shai Buima dit que si les amateurs de hockey étaient surpris, les coéquipiers de Lane Hutson l’étaient beaucoup moins :

« Les gens pensaient peut-être que Lane ne serait pas de taille, mais ce gars-là est fort comme un bœuf. On savait qu’il allait gagner. »
De son côté, Rutger McGroarty a parlé de l’immense coeur de Lane Hutson:
« Lane est une bête. Je le répéte souvent et je le dirai toujours. Il ne recule devant rien. Ce n’est pas la taille de la bête qui compte, mais la grosseur de son cœur. C’est ça, «Hutty». Il a toujours été comme ça. »

Dans l’équipe d’étoiles du tournoi

Toutefois, Lane Hutson est d’abord et avant tout un joueur de talent. Il a d’ailleur été dominant lors de ce tournoi. Il a terminé la finale avec un temps d’utilisation de 27 minutes et 20 secondes. Il a aussi fini la compétition avec six mentions d’aide en sept matchs et son apport a été reconnu, car a été élu au sein de l’équipe d’étoiles du tournoi.

En effet, Hutson a été élu sur l’équipe d’étoiles du Championnat du monde, comme son coéquipier, l’ailier gauche Cutter Gauthier. Les autres hockeyeurs sélectionnés pour cet honneur individuel sont le centre Tchèque Jiri Kulich, ainsi que 3 joueurs Suédois: le gardien Hugo Havelid, Le défenseur Theo Lindstein et l’ailier droit Johnathan Lekkerimaki.

Vraiment, Lane Hutson aura démontré beaucoup de choses au cours de ce tournoi !

Sources : X et «Des cicatrices, mais surtout, le sourire du vainqueur», Nicholas Landry, RDS

Crédit photo : You tube


Mots clés: