Aller à…

RSS Feed

Le casse-tête de Marc Bergevin pour assembler une équipe aspirante à la Coupe Stanley


Par Luc Beaulieu

Le Canadien de Montréal connaît un excellent début de saison, ayant amassé 10 points sur une possibilité de 12 depuis le début de la saison. IL n’en faut pas plus pour rallumer la ferveur des partisans qui « sentent » déjà la coupe Stanley à portée de main.
Mais est-ce que le Canadien a les outils nécessaires pour être une équipe aspirante à la Coupe Stanley ? Le commentateur de NBC et ancien coach de la ligue Nationale (et ancien candidat DG du Canadien), Pierre Maguire, parle souvent de 7 éléments nécessaires qui doivent être assemblés pour devenir une équipe aspirante à la Coupe Stanley. Voyons comment le Canadien se compare à cette liste.

Les 7 éléments nécessaires pour devenir un aspirant à la Coupe Stanley

Élément numéro 1:Centre #1 tout étoile


Sans dire qu’il fait partie de l’élite de la ligue Nationale, je crois que Nick Suzuki est en voie de devenir le centre de premier plan tant attendu par les partisans du Canadien. Il n’est pas un Sidney Crosby ou un Connor McDavid, mais il n’est pas nécessaire d’avoir ce genre de joueur pour être aspirant. Le trio qu’il forme avec Josh Anderson et Jonathan Drouin (qui a enfin un vrai joueur de centre avec lui cette saison) est impressionnant depuis le début de la saison.

Élément numéro 2. Centre #2 tout étoile

Encore une fois, il n’est pas rendu à ce point, mais Jesperi Kotkaniemi pourrait devenir ce joueur. J’avoue que j’espérais qu’une transaction soit complétée pour obtenir Pierre-Luc Dubois qui aurait rempli ce rôle à la perfection d’après moi, mais le prix à payer était trop grand. Toutefois, KK est en voie de devenir ce 2e centre.
Élément numéro 3: Attaquant de puissance

Ici, je dirais que le Canadien possède un « monstre à 2 têtes ». Josh Anderson, à première vue, semble remplir ce rôle à merveille. Il est, je pense, le complément parfait pour Drouin et Suzuki sur le 1er trio de l’équipe. La 2e tête du « monstre » est Tyler Toffoli qui pourrait aussi remplir ce rôle sur le trio de KK.
Élément numéro 4 : Spécialiste, joueur d’utilité, agitateur, centre défensif

Encore une fois, nous avons ici un monstre à 2 têtes. Sans contredit, Brendan Gallagher est l’agitateur. Il a le tour de faire perdre patience à ses adversaires avec un sourire narquois. Phillip Danault, quant à lui, est un excellent centre défensif (shut down center) qui peut contrer les meilleurs joueurs de la ligue sur une base régulière.

Élément numéro 5  :Défenseur offensif tout étoile

Encore une fois, je choisis 2 joueurs pour remplir ce rôle. Le premier est Jeff Petry qui, avec l’arrivée de Joel Edmunson, semble plus « libre » d’appuyer l’attaque, sachant qu’il a quelqu’un qui va rester derrière et le couvrir. Le 2e est le Capitaine Shea Weber qui, sur le jeu de puissance, est l’arme de prédilection avec son tir d’une puissance phénoménale.

Élément numéro 6: Défenseur défensif tout étoile

Shea Weber, malgré qu’il prenne de l’âge, continue d’être parmi les meilleurs défenseurs de la ligue Nationale et il joue sans cesse contre les meilleurs joueurs de la ligue. Son partenariat avec Ben Chiarot place ce duo de défenseurs parmi les meilleures paires de la ligue.

Élément numéro 7 : Gardien de but tout étoile

Carey Price est reconnu comme le meilleur gardien de la ligue parmi ses pairs. Chaque année, dans des sondages faits auprès des joueurs de la ligue, il est nommé comme le meilleur gardien au monde. Le fait que Jake Allen soit maintenant son adjoint fera en sorte qu’il sera moins utilisé pendant la saison et devrait arriver en séries dans une bonne forme contrairement aux années passées. Nous avons vu cet été ce qu’un Carey Price peut faire en séries lorsqu’il est en pleine possession de ses moyens.

Le Canadien de Montréal semble posséder les éléments pour être une équipe aspirante à la Coupe Stanley pour les années à venir. Pour cette saison, si les étoiles s’alignent bien, ce n’est pas impossible, mais je pense qu’il faudra encore entre 1 et 3 ans avant que l’équipe soit fin prête pour les grands honneurs, soit lorsque Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi auront pris leur place parmi les étoiles de la ligue Nationale. D’ici là, il est possible qu’ Alexander Romanov ait pris la place de Weber dans le casse-tête. Romanov joue déjà comme un vétéran et sa position sur la 3e paire de défenseurs est parfaite pour le moment, car il peut prendre de l’expérience dans la ligue et apprendre de l’un des meilleurs… Shea Weber.
Partisans des Canadiens de Montréal… Soyez patients. Apprécions le hockey que vous donne présentement votre équipe. Ne nous emballons pas trop avec les 10 points sur 12 acquis à l’étranger. Ne sombrons pas dans le désespoir après 2 défaites de suite.
Dernier point en terminant. La saison 2020-2021 (bizarre de dire cela alors que la saison se jouera entièrement en 2021) en sera une particulière, car personnellement, je ne considère pas que les matchs sont à domicile ou à l’étranger vu l’absence de foules. L’influence de la foule peut influencer le résultat d’un match et cet aspect est absent cette saison.
Bonne saison à tous!

Crédit photo : Habs Eyes on The prize (2X), Habsword, RDS, A Winning habit,NHL.com, You Tube et Getty Images

À lire aussi sur le 7e match:

Voici la formation du CH et les trois clés pour le match de ce soir contre les Flames :

Formation du CH – Match Flames vs Canadiens

Claude Julien ne demeure pas les bras croisés :

Des changements au jeu de puissance des Canadiens

Les Foreurs comptent maintenant 4 des 6 premiers choix du repêchage de 2017 dans leur formation :

Les Foreurs de Val-d’Or collectionnent les premiers choix

Mots clés: , , , , ,