Aller à…

RSS Feed

La formation du Canada aux JO 2022



Par Wylliam Cameron

Il y a quelques semaines avait lieu les Jeux olympiques d’été à Tokyo. Le Canada est reparti avec 7 médailles d’or, 6 médailles d’argent et 11 médailles de bronze pour un total de 24 médailles confondues, un record pour le Canada aux Jeux olympiques d’été. Avec cet évènement marquant, suivi par la suite de la nouvelle de La LNH qui nous a annoncé avoir conclut une entente avec la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) pour envoyer des joueurs aux jeux Olympiques d’hiver de Pékin en 2022, l’équipe du 7e match a décidé de se faire une formation partante pour équipe Canada.

Attaquants (Daniel Vanier)

Choisir les attaquants du Canada ne fut pas un choix si facile. Il y a tellement de talent, qu’on se doit de retrancher des joueurs qui débordent de talent. Voici finalement les choix. Notez que je les ai classés par trio, mais il est difficile de dire réellement quel sera le 2e ou le 4e trio tellement cette attaque est composée de joueurs qui excellent en offensive.

1er trio

Nathan MacKinnon – Connor McDavid -Mitch Marner
: Voilà un trio qui fera sans aucun doute trembler les gardiens adverses ! Ce sont 3 des 7 meilleurs marqueurs de la LNH la saison dernière. Ce trio qu’on pourrait surnommer «les 3 M» étourdira les défensives adverses. Je dois utiliser MacKinnon à la gauche, lui qui est un centre naturel, mais il possède tellement de talent qu’il devrait s’en sortir sans problèmes.

2e trio

Jonathan Huberdeau – Mark Scheifele – Mark Stone
: Certains seront peut-être surpris de retrouver Mark Stone au sein de ce 2e trio. Il est cependant très sous-estimé. L’attaquant des Golden Knights a inscrit 63 points en 65 matchs en 2019-20. La saison dernière, il a fait encore de l’excellent travail avec 61 points, mais en seulement 55 parties. Stone apportera du talent à l’offensive, mais aussi beaucoup de hargne de caractère et de leadership. Une équipe de hockey à besoin de cela aussi.

3e trio

Brad-Marchand – Sidney Crosby – Patrice Bergeron
: Le duo Crosby-Bergeron avait été excellent en 2014. En ajoutant Brad Marchand à la gauche, cela pourrait faire encore plus de flammèches. Plusieurs détestent le numéro 63 des Bruins, mais on ne peut lui enlever son talent de joueur de hockey. Bergeron aura aussi une grande utilité en désavantage numérique. C’est possiblement la dernière saison de la carrière du talentueux joueur de centre. S’il quittait le monde du hockey avec une autre médaille d’or, cela lui ferait une magnifique sortie de piste.

4e trio

Brayden Point – John Tavares – Ryan O’Reilly
: Voilà un 4e trio qui pourrait facilement être un des deux premiers dans les autres formations olympiques. Tavares excelle sur les mises en jeu. Il aura un rôle important. Point apporte de l’énergie et du talent à l’offensive. O’Reilly est un joueur versatile qui est lui aussi beaucoup sous-estimé.

Réservistes

Matthew Barzal, Bo Horvat et Nick Suzuki
: Je dois avouer avoir eu beaucoup de difficulté à retrancher Matthew Barzal de la formation partante. J’ai finalement décidé d’y aller avec Ryan O’Reilly. Pour Horvat, je crois qu’il pourrait ajouter beaucoup de hargne. Certains critiqueront la sélection de Nick Suzuki, mais je crois que le centre des Canadiens va continuer de progresser et de s’élever au sein des meilleurs joueurs de la LNH.

Mentions honorables

Voici quelques joueurs talentueux que j’ai dû retrancher : Claude Giroux, Ryan Strome et Jamie Benn.
Ce dernier peut en surprendre quelques-uns placé dans les mentions honorables, mais Benn, bien qu’il a beaucoup ralenti, peut apporter de l’aide en offensive tout en ajoutant beaucoup de robustesse.

Défenseurs (Guillaume Arcand)

Pour la défensive, on mise sur la fiabilité avec un mélange certain de talent.

Alex Pietrangelo

Le choix d’Alex Pietrangelo (Golden Knights de Vegas) est clair, même s’il peut paraitre controversé. Comme on a pu le constater en série 2021, le vétéran arrière est très fiable. Cette valeur sûre à la ligne bleue canadienne donnera une marge de manœuvre incroyable à bien de ses compatriotes.

Cale Makar

Par la suite, Cale Makar (Avalanche du Colorado)va être celui qui aura les plus grosses responsabilités. Je le vois passer beaucoup de temps sur la glace lors de matchs importants. Il s’agit d’un des meilleurs arrières de la LNH. Avec un talent du calibre du Norris et l’incarnation de la fiabilité, les autres arrières talentueux pourront se contenter de rôles où ils pourront faire valoir leur talent en toute sécurité comme ils ne l’ont jamais fait auparavant.

Le reste de la brigade défensive

Des athlètes comme Thomas Chabot (Sénateurs d’Ottawa), Jakob Chychrun (Coyotes de l’Arizona) ou encore Shea Theodore (Golden Knights de Vegas) pourront enfin avoir la chance de défendre les couleurs de leur pays tous en pouvant exprimer pleinement leur potentiel dans un club où même les pires erreurs peuvent être facilement colmatées.

Les paires défensives

Shea Theodore (Golden Knights de Vegas) – Cale Makar (Avalanche du Colorado)

Jakob Chychrun (Coyotes de l’Arizona) – Alex Pietrangelo (Golden Knights de Vegas)

Thomas Chabot (Sénateurs d’Ottawa) – Dougie Hamilton (Devils du New Jersey)

Morgan Rielly (Maple Leafs de Toronto)- Aaron Ekblad (Panthers de la Floride)

Darnell Nurse (Oilers D’Edmonton)

Gardiens (Anne Ouellet)

Pour les gardiens de but, je suis allée avec des choix évidents pour l’équipe Canada.

Le partant
Tout d’abord, le meilleur gardien canadien est sans aucun doute Carey Price des Canadiens de Montréal. Il a d’ailleurs remporté l’or aux jeux olympique de Sotchi en 2014. Ce fut donc un choix évident ici.
le second
Ensuite, pour le seconder, je pense à nul autre que Marc-André Fleury, nouvellement des Blackhawks de Chicago. Avec la saison qu’il a connu l’an dernier, il vient de se hisser à la table des discussions pour le second rôle.
Le cerbère réserviste
Comme réserviste, j’avais songé à Carter Hart, mais avec la mauvaise saison qu’il à connu, il risque d’avoir perdu sa chance de sélection et ne semble pas encore vraiment “prêt”. Alors mon choix s’est donc dirigé vers le gardien Darcy Kuemper de l’Avalanche du Colorado.

L’alignement ci-dessus n’est évidemment pas officiel. C’est un alignement imaginaire et que nous croyons qui pourrait représenter le Canada aux Jeux olympiques de Beijing en 2022 pour Équipe Canada. Je tiens à remercier Daniel, Guillaume et Anne d’avoir embarqué dans cette idée d’alignement. Et vous chers lecteurs? Quels sont vos choix pour composer l’équipe olympique canadienne? Faites-nous part de ceux-ci dans les commentaires !

Crédit photo : LHJMQ

Mots clés: , , ,

2 Réponses “La formation du Canada aux JO 2022”

  1. Tony
    12 septembre 2021 à 12:49

    Hahahahaha

  2. Daniel Vanier
    12 septembre 2021 à 13:13

    Vous ne semblez pas d’accord avec les choix Tony ? Faites-nous part des vôtres !