Aller à…

RSS Feed

Rem Pitlick : un excellent coup de la part du CH


  Daniel Vanier

Il y a parfois des petits gestes qui se transforment en coup de maître. La décision de Jeff Gorton de réclamer Rem Pitlick du Wild du Minnesota au ballottage le 12 janvier dernier en fut assurément un que nous pouvons classer dans cette catégorie.

Rappelons qu’à cette époque, Jeff Gorton et son équipe n’avaient pas encore arrêter leur choix pour le prochain directeur général des Canadiens qui allait finalement être Kent Hughes et qui allait en fait être nommé 6 jours plus tard pour devenir ainsi le 18e directeur général de l’histoire de la concession montréalaise.
En attendant la décision finale du comité de sélection pour le DG, c’est Jeff Gorton qui s’occupait de la gestion de l’équipe et comme il est aussi excellent pour ce qui est du recrutement, il n’allait pas laisser passer sa chance de mettre la main sur Rem Pitlick.

Un coup de génie de Gorton.

Lorsque les Canadiens ont mis la main sur leur nouvel attaquant, plusieurs interrogations sont apparues. Tout d’abord, la plupart des amateurs ne connaissaient pas ce Rem Pitlick. Puis, lorsqu’on consultait sa fiche pas du tout mauvaise de 6 buts et 5 passes pour 11 points en 20 parties jouées, on s’interrogeait encore plus. Pourquoi le Wild décidait de laisser cet attaquant sans rien obtenir en retour ? Avait-il des problèmes de comportements ? Bref, plusieurs étaient perplexes.
Avec le recul, on s’est aperçu que Pitlick avait perdu son poste pour laisser de la place à un autre excellent jeune du Wild: Matthew Boldy.

Boldy fut le 1er choix du Minnesota (12e au total) en 2019 et a connu une excellente 1ere campagne avec 39 points (15 buts et 24 passes) en 46 parties. L’entraîneur du CH, Martin St-Louis, avait d’ailleurs comment ce mouvement de la part du Wild qui lui rappelait en fait ses débuts dans la LNH :

«Avec le Minnesota, il a été tassé parce qu’ils ont monté [Matt] Boldy. Ça ressemble à moi quand j’avais été tassé à Calgary pour faire de la place aux choix de première ronde de l’organisation. Ce qui est important, c’est de savoir qui sont ces gars qui se font tasser et de les amener. Je lève mon chapeau à Gorts [Jeff Gorton] de l’avoir ramassé au ballottage.»
En effet, le moins qu’on puisse dire, est que de toute évidence, Jeff Gorton avait fait ses devoirs dans le cas de Rem Pitlick. On peut même dire aujourd’hui qu’ils les avaient même très bien faits !

Martin St-Louis sa aussi pris Rem Pitlick sous son aile depuis son arrivée à la barre du Canadien.

Non seulement le nouveau numéro 32 obtenait-il du temps de jeu à forces égales, mais il est un des réguliers de l’avantage numérique et est aussi utilisé à court d’un homme. Rem Pitlick a d’ailleurs mentionné que c’était la première fois qu’un entraîneur lui faisait autant confiance.

Marc-Olivier Beaudoin n’en revient pas!

Chose certaine, Rem Pitlick n’a pas raté cette chance que Martin St-Louis lui a offerte. Aujourd’hui. Comme le disait si bien Marc-Olivier Beaudoin, on trouve difficile d’imaginer qu’un joueur aussi utile que Rem Pitlick fut soumis au ballottage :

p>

Parmi les meilleurs chez les recrues

Rem Pitlick a obtenu une passe dans l’incroyable victoire de 10-2 des Canadiens contre les Panthers de la Floride dans ce qui fut le dernier match de l’affreuse saison 2021-22 du Bleu-Blanc-Rouge qui les a menés tout droit au dernier rang de la LNH. Le numéro 32 du CH aura tout de même terminé cette première saison en carrière dans la grande ligue, avec une très belle fiche de 37 points (15 buts et 22 passes) en 66 matchs au total avec le Wild et les Canadiens. Cela le classe au 12e rang parmi les meilleurs pointeurs chez les recrues. Fait à noter, Pitlick a inscrit ses 15 buts avec l’aide de seulement 65 tirs. Ce qui lui donne un taux de réussite de 23.1 et qui le classe au 1er rang pour cette statistique parmi les 12 meilleurs pointeurs chez les recrues de la LNH en 2021-22  :

Pas un joueur vedette, mais…

Attention, bien qu’on encense Rem Pitlick dans ce texte, nous ne tentons toutefois pas de le faire passer pour un joueur vedette et ne moussons pas ici sa candidature pour le trophée Hart, remis au joueur le plus utile à son équipe. Nous ne sommes pas en train de dire non plus que les Canadiens devraient envisager de retirer son chandail numéro 32 ! Toutefois, force est d’admettre qu’il est très utile aux Canadiens de Montréal. Il faut donc féliciter Jeff Gorton pour cet éclair de génie qui a permis au Tricolore d’obtenir un joueur qui peut être utilisé à toutes les sauces et qui répond à toutes ses missions avec une belle efficacité. Tout cela, sans rien avoir eu à débourser en retour.

 

Non, Rem Pitlick n’est pas un joueur vedette. Toutefois, il est très bon et il est de plus en plus en voie de devenir un joueur qui sera très important pour les Canadiens de Montréal. Le type de joueur complet qui en fait, peut être très utile à n’importe quelle équipe de la LNH. Le plus beau de l’histoire, est que justement, l’ancien choix de 3e ronde (76e au total)des Predators de Nashville en 2016 dispute actuellement sa première saison dans la LNH. Il va donc continuer de s’améliorer en prenant de l’expérience dans le circuit Bettman. C’est donc de très bon augure pour les Canadiens de Montréal et leurs partisans.

Ces derniers peuvent lever leur chapeau à Jeff Gorton !

Crédit photo : AP photos Montréal


Mots clés: , , ,