Aller à…

RSS Feed

Les Statistiques de Cole Caufield avec Martin St-Louis et avec Dominique Ducharme


 

  Daniel Vanier 

Il y a plusieurs joueurs des Canadiens de Montréal qui jouent beaucoup mieux depuis l’arrivée en poste de Martin St-Louis comme entraîneur. Toutefois, celui qui a connu le plus beau regain de vie est sans aucun doute Cole Caufield.

En fait, nous avons tellement de choses à dire sur le superbe retour du numéro 22 du CH que nous avons décidé d’écrire cela sous une forme de trilogie. La première partie porte sous l’arrivée en poste de Martin St-Louis et la motivation qu’il a de jouer sous les ordres de son idole et du fait que Martin St-Louis est vraiment bien placé pour le comprendre et l’aider. La 2e portera sous les statistiques offensives du premier choix du CH en 2019 sous Dominique Ducharme et Martin St-Louis, alors que la 3e vous  fera part  de comparaisons avec  des productions d’anciens grands joueurs du CH à leurs débuts et celle de Caufield.

Si vous avez raté la 1ere partie de cette trilogie, vous pouvez la voir ici :

Cole Caufield est complètement transformé depuis que son idole est devenue son coach !

Passons donc maintenant à la 2e partie : La production offensive de Cole Caufield sous Dominique Ducharme, puis sous Martin St-Louis. Allons-y!

Caufield sous Ducharme et sous St-Louis: Le jour et la nuit

De nombreux observateurs ont utilisé les termes «métamorphose» ou «transformation» pour qualifier le jeu de Cole Caufield depuis l’arrivée en poste de Martin St-Louis. De notre côté, nous préférons utilisé l’expression «regain de vie» car en fait nous retrouvons le Cole Caufield que nous avions connu à la fin de la saison dernière et au cours des séries éliminatoires de rêves qui se sont déroulées par la suite.

Chose certaine, La différence est spectaculaire depuis ce changement d’entraîneur de la part du Tricolore.
Voyez-le par vous -même dans le tableau suivant publié par RDS après les 6 premières parties du jeune américain sous les ordres de l’ancien joueur vedette du Lightning :

Afficher cette publication sur Instagram

Une publication partagée par RDS (@rds)

Il continue de bien faire

C’est véritablement aussi différent que le jour et la nuit n’est-ce pas ? Ce qui est encore mieux, est que Caufield n’a pas ralenti après cet excellent début et a continué de produire , non seulement avec une belle régularité, mais aussi il s’est amélioré sur le jeu défensif comme le prouve son beau différentiel de +2. Une nette amélioration lui qui affichait un -15 sous le règne de Dominique Ducharme. Nick Suzuki s’est lui aussi beaucoup amélioré au chapitre du différentiel :

Une utilisation adéquate = une confiance retrouvé

Comme on peut le constater dans le tweet de Marc-Olivier Beaudoin, Cole Caufield joue environ 3 minutes et 30 secondes de plus avec son nouvel entraîneur. Par contre, il évolue sur le premier trio en compagnie de joueurs talentueux à l’attaque. Alors qu’il se retrouvait sur le 3e et 4e trio avec Ducharme, voilà qu’il a maintenant du temps de jeu de qualité, mais aussi avec des joueurs de qualité. Disons que cela aide beaucoup à rebâtir une confiance.
Comme le dis si bien Nicolas Cloutier de TVA, cette confiance est un élément essentiel dans le jeu de Cole Caufield. Cela fait de lui un joueur complètement différent et …..énormément plus efficace:

C’est ce qui explique en grande partie cette éclosion du numéro 22 du CH. L’effet Martin St-Louis a sans aucun doute un côté plus que bénéfique dans le jeu de Cole Caufield.
S’il continue de jouer aussi bien, et rien ne fait croire que ce sera le contraire, le futur est prometteur pour ce talentueux jeune homme de 21 ans.

C’est ce dont nous allons vous parler dans le 3e volet de cette trilogie !
crédit photo : Graham Hughes/CP


Mots clés: , , , ,