Aller à…

RSS Feed

Borje Salming : La mort d’un grand pionnier


  Daniel Vanier

Toute la planète hockey est en deuil aujourd’hui, alors qu’un de ses plus illustres fleurons vient de nous quitter. En effet, l’ancien défenseur des Maple Leafs de Toronto et des Red Wings de Détroit, Borje Salming vient de nous quitter après avoir perdu son rude combat contre le cancer, plus précisément contre la sclérose latérale amyotrophique, aussi appelée maladie de Lou Gehrig.

Les Maple Leafs ont émis un communiqué par l’entremise de leur président, Brendan Shanahan, pour annoncer ce triste décès. Shanahan a mentionné entre autres que « Borje était un pionnier du jeu et une icône avec un moral incassable et une résilience incontestable. Il a aidé à ouvrir la porte de la LNH aux Européens et s’est démarqué par son jeu sur la glace et ses contributions dans la communauté ». Vous pouvez lire le communiqué original ici :

Un moment touchant

Borje Salming a été de passage à Toronto le 11 novembre dernier lors des célébrations du Temple de la renommée. Ce fut un moment des plus touchants alors que son ancien capitaine Darryl Sittler, l’a aidé à soulever son bras pour qu’il puisse saluer la foule qui lui accordait une splendide ovation. Un beau moment qui a fait fondre en larmes l’ancien défenseur vedette. C’était très émotif et imaginez, nous ignorions à l’époque qu’en fait, l’arrière suédois faisait aussi ses derniers aurevoirs au monde du hockey. Vous pouvez revoir ce moment des plus touchants dans la vidéo qui suit :

Un grand pionnier

 

Borje Salming ne fut jamais repêché. C’est un éclaireur des Maple Leafs, Gerry McNamara, qui est venu le voir lors du tournoi de Noël à Stockholm et lui a demandé s’il aimerait jouer avec les Maple Leafs de Toronto dans la LNH. Salming a accepté et ce fut ainsi que le début d’une merveilleuse histoire a commencé a

à s’écrire. L’ancien numéro 21 des Maple Leafs ne fut pas le premier joueur suédois de l’histoire à jouer dans la LNH. En fait, le premier fut Ulf Sterner qui devint le premier joueur né et formé en Europe à jouer dans la Ligue nationale de hockey en joignant l’équipe des Rangers de New York pendant la saison 1964-1965. Il y a eu par la suite le Tchécoslovaque Jaroslav Jirik qui a joué 3 parties avec les Blues de Saint-Louis en 1969-70. Borje Salming fut toutefois la 1re vedette européenne de l’histoire. Lors de son intronisation au Temple de la renommée du hockey en 1996, il est devenu le premier patineur formé en Europe à y être intronisé. Bref, s’il ne fut pas le premier joueur européen de l’histoire, son immense talent et le fait qu’il a complètement dominer cette ligue comme en font foi ses nominations au sein de la première équipe d’étoiles de la LNH en 1976-1977 et de la deuxième équipe d’étoiles à cinq reprises. Salming fut voté un des 100 meilleurs joueurs de tous les temps en 1998. En effet, il figurait au 74e rang de la liste des 100 meilleurs joueurs de la LNH de tous les temps par The Hockey News. Il était le seul joueur de nationalité suédoise sur cette liste. Par la suite, on a pu voir son nom apparaître parmi les 100 plus grands joueurs de la LNH lors de la célébration du centenaire de la ligue. Ses 16 superbes saisons à Toronto ont aussi fait en sorte qu’il fut voté un des 10 meilleurs joueurs de l’histoire des Leafs en 2016. Son chandail numéro 21 fut retiré par la formation de la ville reine la même année.

Un joueur… sans crainte et plein de talent !

Il ne faut pas avoir peur des mots, la LNH des années 70 était remplie de racisme. Les joueurs européens étaient rares et lorsqu’ils parvenaient à venir jouer en Amérique, les matamores des équipes adverses les attendaient de pied ferme. Borje Salming le savait et était déjà préparé à cette idée. Dès sa première saison, à sa 2e partie dans la LNH et avec seulement 7 minutes d’écoulées, alors que les Maple Leafs affrontaient les dangereux Flyers, surnommés à l’époque les « Broad Street Bullies », Salming a accepté de jeter les gants contre un des bagarreurs les plus craints de l’époque Dave Schultz. Voici la vidéo de ce combat :

Salming avait dit à ce propos lors d’une entrevue avec NHL.com que « C’était complètement fou. Il y avait plusieurs équipes avec des joueurs fous… mais les Flyers en possédaient plus que quiconque. Ils avaient presque la moitié de l’équipe qui était composée de joueurs complètement fous. Je m’attendais à ce que les équipes en possèdent, mais jamais autant au sein d’une seule équipe ! Je voulais démontrer dès le départ que je n’avais pas de problèmes avec cela, si cela faisait partie du jeu ici. »  

 

Borje Salming a fait preuve de courage, mais il aura surtout fait sa marque dans la meilleure ligue de hockey au monde avec l’aide de son talent incommensurable. Voici d’ailleurs une vidéo qui démontre toute l’étendue de son talent. Ce n’est pas pour rien qu’il était surnommé « King » :

 

 

Un joueur inoubliable

Borje Salming fut une méga-vedette au hockey.  Il a terminé avec une fiche de 148 buts, 620 passes et 768 points en 1148 parties. Il aura aussi cumulé un total de 1344 minutes de pénalité comprenant des saisons de 154 et 170 minutes de pénalité au début des années 80. Il fut sans contredit un des meilleurs défenseurs de toute l’histoire de la LNH. Mais outre son talent, sa ténacité et sa fougue lui auront permis de s’accrocher malgré toutes les difficultés et les préjugés qu’ils avaient à affronter en étant un des premiers Européens à fouler les glaces de la Ligue Nationale de Hockey. Sa persévérance lui aura permis de paver la voie pour de nombreux jeunes joueurs suédois et de nombreux autres européens à venir jouer en Amérique du Nord. Tout cela mis ensemble feront en sorte que Borje Salming demeurera à tout jamais dans la mémoire des amateurs de hockey comme un des plus grands de toute l’histoire.


Bravo Borje et repose en paix !

Crédit photo : Canadian Press via Sportsnet


Mots clés: , , , , , , , ,