Aller à…

RSS Feed

Joel Edmunson est au premier rang de la LNH


Par Daniel Vanier

Joel Edmunson n’est pas le type de défenseur qui va remplir les filets adverses ni s’inscrire très souvent sur les feuilles de pointage. Après tout, l’ancien choix de 2e ronde des Blues de Saint-Louis ( #46 au total)en 2011 n’a jamais inscrit plus de 20 points au cours d’une saison. Il a atteint ce sommet la saison dernière avec les Hurricanes de la Caroline.

Toutefois, cela ne l’empêche pas d’être très utile à son équipe. Surtout pour ce qui est du jeu dans sa propre zone.

En effet, le défenseur du CH est installé au premier rang de la LNH pour ce qui est du différentiel avec un excellent +18:



Le numéro 44 du Tricolore a connu un départ un peu cahoteux avec sa nouvelle formation. Il éprouvait beaucoup de difficulté en défensive à ses débuts à Montréal. Il a dû s’adapter. Toutefois, depuis quelques parties il joue très bien et démontre que le directeur général de l’équipe, Marc Bergvin, a réalisé un bon coup en l’obtenant des Hurricanes en retour d’un choix de 5e ronde au dernier repêchage.
Le défenseur de six pieds et 4 pouces ne sera jamais le type de joueur qui soulève les foules, mais il demeure qu’il fait du très bon travail et cela fait de lui un joueur qui est très apprécié de ses coéquipiers. Comme il recevait plus de critiques que de bons mots de la part des partisans du Bleu-Blanc-Rouge, on se devait de souligner son excellent apport à l’équipe ces derniers temps.Espérons que cela continue ainsi, car, bien que cela ne soit pas toujours si apparent, lorsque Joel Edmunson est à son mieux il est un élément important du succès des Canadiens de Montréal.
Crédit photo : The Gazette

À lire aussi sur le 7e match:

La LNH a raté une autre belle occasion de démontrer son sérieux :

Une suspension qui n’est pas assez sévère pour Tom Wilson


Auston Matthews a suffisamment de talent sans avoir à jouer la comédie ainsi :

Tout un plongeon de la part d’Auston Matthews


Mitch Marner est essentiel aux succès des Maple Leafs :

On parle beaucoup d’Auston Matthews, mais qu’en est-il de Mitch Marner?


Mots clés: ,