Aller à…

RSS Feed

Voici une formation d’étoiles du CH pour un 7e match de la Coupe Stanley


Par Daniel Vanier

Le journaliste Mark Spector de Sportsnet a eu la brillante idée récemment de construire l’équipe d’étoiles des Oilers d’Edmonton qu’il enverrait sur la patinoire dans le cadre d’un septième match de la finale de la Coupe Stanley. Comme le dit Spector, oui il aurait pu ajouter des attaquants tels que Taylor Hall, mais il faut aussi des spécialistes de la défensive pour gagner des matchs de hockey.

C’est tout de même au final une formation qui pourrait faire vraiment peur à n’importe quel adversaire. Jugez-en par vous-même.

La formation d’étoiles des Oilers d’Edmonton pour un 7e match


Voici l’équipe d’étoile des Oilers de Mark Spector:

Attaquants :
Leon Draisaitl- Wayne Gretzky- Jari Kurri
Mark Messier, Connor McDavid, Glenn Anderson
Ryan Smyth, Doug Weight, Bill Guerin
Kelly Buchberger, Craig MacTavish, Esa Tikkanen
Défenseurs:
Paul Coffey, Charlie Huddy
Chris Pronger, Jason Smith
Kevin Lowe, Reijo Ruotsalainen

Gardiens :
Grant Fuhr, Bill Ranford

Voilà ce qu’on appelle une formation talentueuse. La force de frappe de cette formation est vraiment des plus impressionnante !

L’équipe des Canadiens de TVA Sports

TVA Sports a trouvé l’idée excellente et a décidé mercredi dernier de
se prêter au même exercice, mais avec les Canadiens de Montréal. Voici la formation toute étoile du CH assemblée par le TVA Sports.ca pour remporter un match ultime de la finale :

Attaquants :

Steve Shutt-Jean-Béliveau-Guy Lafleur
Mats Naslund-Henri Richard-Maurice Richard
Yvan Cournoyer-Jacques Lemaire-Bernard«Boom Boom »Geoffrion
13e attaquant : Pierre Turgeon

Défenseurs:

Larry Robinson-Chris Chelios
Serge Savard- P.K. Subban
Doug Harvey-Shea Weber

7e défenseur : Guy Lapointe

Gardiens :

Patrick Roy – Carey Price

C’est une formation plus qu’excellente n’est-ce pas ? Bien que ce soit de très bons choix, nous y apporterions tout de même quelques petites modifications dans les duos de défenseurs ainsi que quelques changements à l’attaque au sein de la formation choisie par TVA Sports.

Mon équipe d’étoiles du Canadien de Montréal pour un 7e match de la Coupe Stanley


Bravo à TVA Sports pour cette bonne idée. Cela m’a inspiré et je n’ai pu résister à vouloir moi aussi me prêter au jeu.Voici donc la formation idéale du Canadien de Montréal pour un 7e match de l’auteur de ces lignes.

Les attaquants:

Steve Shutt-Jean-Béliveau-Guy Lafleur

Je n’apporte aucune modification à ce véritable trio de rêve. Je n’ose imaginer combien de buts pourraient inscrire deux marqueurs nés comme Steve Shutt et Guy Lafleur avec un passeur tel que Jean Béliveau! Le «Gros Bill» est lui aussi capable de marquer des buts, mais il a toujours aimé alimenter ses ailiers. Avec ces deux as marqueurs il serait servi à souhait.

Mats Naslund-Henri Richard-Maurice Richard

Bien que je n’aime pas du tout reléguer Maurice Richard sur le 2e trio, je ne veux absolument pas modifier cette ligne. J’adorerai voir jouer le joueur rapide et tenace qu’était «Le petit Viking», qui fut un de mes joueurs préférés, avec les deux autres grands guerriers que furent les frères Richard.

Yvan Cournoyer-Jacques Lemaire-Bernard«Boom Boom »Geoffrion

Encore une fois aucune modification, bien que j’ai été fortement tenté d’envoyer le «Road Runner » sur le 2e trio. Cependant en le laissant ici, cela forme 3 trios offensifs dévastateurs qui donneront des maux de tête aux entraineurs adverses. Ce trio est extrêmement rapide et hyper bien équilibré. Il ferait des ravages !

Bob Gainey-Guy Carbonneau-Brendan Gallagher

Il était difficile d’écarter un joueur qui excellait autant en séries éliminatoires que Claude Lemieux. Cependant, Brendan Gallagher formerait tout un duo de guerriers avec Bob Gainey. Ce duo, supporté par un pivot de caractère comme Guy Carbonneau, excellerait à contrer les meilleurs trios adverses avec efficacité tout en demeurant une menace constante en offensive. Brendan Gallagher a sa place dans cette équipe !

13e attaquant :

Howie Morentz

Au cours de sa carrière, Howie Morenz a remporté le trophée Hart remis au joueur le plus utile de la LNH à trois reprises, en 1928, 1930 et 1931. C’est un exploit qui demeure encore inégalé dans l’histoire des Canadiens. L’ancien numéro 7 a aussi remporté deux championnats des marqueurs. Ce n’est pas pour rien qu’il a été le premier joueur à voir son numéro retiré par les Canadiens. Rapide, fougueux, Morentz excellait à marquer des buts et était considéré comme le meilleur buteur de son époque.

14e attaquant :
Pierre Turgeon

J’ai décidé d’ajouter un 14e attaquant puisque les formations de la LNH ont droit à 23 joueurs. J’ai hésité entre Pierre Turgeon, Vincent Damphouse, Dickie Moore et Elmer Lach ainsi que de bons vieux guerriers comme Kirk Muller et Saku Koivu.Mon choix s’est arrêté sur l’ancien numéro 77 pour 2 raisons . La première est que ses 127 points en 104 matchs avec le Canadien sont impressionnants et j’ai adoré la statistique apportée par TVA Sport qui dit que cette moyenne de 1,22 point par match le place au troisième rang de l’histoire du club. Lorsqu’on pense aux nombreux joueurs étoiles qui ont porté le légendaire chandail Bleu-Blanc-Rouge, c’est quand même un exploit peu banal. La 2e raison est que son départ, qui fut survenu bien trop tôt, demeure un moment triste pour les partisans du CH. Cela met donc un peu de baume sur les plaies de le voir revenir dans cette équipe, d’autant plus qu’il possède amplement le talent pour en faire partie !

Les défenseurs :

Larry Robinson – Chris Chelios

Je n’apporte pas de changements à ce duo qui est tout simplement excellent !

Doug Harvey-Guy Lapointe

Serge Savard est excellent, mais Doug Harvey était encore meilleur. Il mérite de se retrouver sur le 2e duo. Harvey demeure parfois très sous-estimé. Pourtant, il était incontestablement le meilleur défenseur de son époque, remportant le trophée Norris sept fois en huit ans. Seul Bobby Orr, avec huit, en a remporté plus que lui dans l’histoire de la LNH. Il a récolté 447 points en 890 matchs et a remporté la Coupe Stanley à six reprises.

Bien que j’adore P.K. Subban, je ne vois vraiment pas comment on peut le mettre à la place de Guy Lapointe sur le côté droit du 2e duo. Celui qu’on surnommait «Pointu» se retrouve au deuxième rang des meilleurs pointeurs parmi les défenseurs du Canadien avec 572 points en 777 rencontres. Son différentiel est encore plus impressionnant: +347. Notons aussi qu’il a lui aussi soulevé six fois la Coupe Stanley!

Serge Savard- Shea Weber

Un duo qui allierait excellence en défensive et contribuerait aussi grandement à l’attaque. Un autre duo de défenseurs qui serait très difficile à affronter pour les équipes adverses qui craindraient les mises en échec dévastatrices de Savard et Weber.

7e défenseur :

Rod Langway
Rod Langway n’a disputé que quatre saisons avec le Canadien avant de remporter deux fois le trophée Norris avec les Capitals de Washington. Cela dit, il a eu le temps de récolter 127 points et de conserver un excellent différentiel de +160 en 268 parties.

J’ai hésité entre Langway, Sylvio Mantha, Jen-Guy Talbot, Jean-Claude Tremblay, Andrei Markov ainsi que 2 des meilleurs défenseurs défensifs de l’histoire du CH : Jaques Laperrière et Émile Bouchard, mais finalement j’ai penché pour Langway qui avait beaucoup de robustesse et excellait dans sa zone.

Gardiens :

Patrick Roy et Carey Price

Bien que j’ai fortement considéré Jacques Plante et Ken Dryden, j’ai moi aussi décidé d’y aller avec le duo choisi par TVA Sports.

Oui, Plante et Dryden ont été d’excellents gardiens et non Price n’a jamais gagné de Coupe Stanley jusqu’ici dans sa carrière, mais il ne faut pas s’attarder seulement à ces aspects. Avec les formations qu’avaient Dryden et Plante devant eux, Carey Price aurait lui aussi gagné plusieurs coupes et Patrick Roy en aurait gagné pour sa part plus que les 2 coupes qu’il possède à son actif dans l’uniforme du CH. Roy demeure le meilleur gardien sous pression à mon avis. C’est l’homme qu’on veut avoir devant le filet pour un 7e match. De son côté, Price demeure un gardien extrêmement talentueux avec une technique supérieure à la grande majorité des gardiens et ce, peu importe les époques. J’irai donc avec Roy comme partant et Price comme second.

Unités spéciales et entraineurs

J’ajoute pour ma part les 2 vagues d’unités spéciales et le quatuor d’entraineurs pour cette équipe de rêve.

1er avantage numérique

Maurice Richard-Jean-Béliveau-Guy Lafleur
Larry-Robinson-Shea Weber

Je dois vous avouer que je ne crois pas que Maurice Richard a déjà évolué à l’aile gauche. Cependant, je n’arrivai pas à me résigner à laisser un aussi grand joueur que le «Rocket» en dehors de la 1ere vague d’attaque massive. Avec sa fougue et son talent, je crois qu’il pourra se débrouiller aussi à l’aile gauche le temps des avantages numériques.

2e avantage numérique
Steve Shutt-Henri Richard-Yvan Cournoyer
Doug Harvey Boom-Boom Geoffrion
Ça me fait mal au coeur de laisser des joueurs aussi offensifs que Mats Naslund, Jacques Lemaire et Guy Lapointe sur le banc, mais il faut bien faire des choix.

1er désavantge numérique

Bob Gainey-Guy Carboneau

Serge Savard-Chris Chelios

2e désavantage numérique

Yvan Cournoyer-Jacques Lemaire
Larry Robinson-Shea Weber

Les entraineurs

Une telle formation n’aurait pratiquement pas besoin d’être dirigée diront certains. Toutefois, les entraineurs demeurent importants, peu importe le talent d’une équipe. Nous n’avons qu’à penser aux puissantes formations qui ont participé aux Olympiques et qui étaient dirigées par une équipe d’entraineurs chevronnés . Pour les entraineurs de cette formation on se doit d’y aller avec les 3 meilleurs entraineurs de l’histoire du Canadien :Dick Irvin père, Hector “Toe” Blake et Scotty Bowman. Irvin a conservé un dossier de 431-313-152 (pour une moyenne de ,566) de 1940 à 1955. Blake un dossier de 500-255-159 (,634) de de 1955 à 1968. et Bowman une fiche de 419-110-105 (,744) de 1971 à 1979. J’ajouterai cependant Jacques Laperrière à ce trio d’entraineurs étoiles. «Lappy» a effectué un travail colossal, bien qu’il fut la plupart du temps dans l’ombre, comme entraîneur des défenseurs du Tricolore pendant 17 saisons.

Voici donc une équipe dirigée de mains de maitre qui ferait assurément des flammèches et qui serait de taille à rivaliser avec n’importe quelle équipe. Encore une fois, ce ne sont que des choix personnels. Plusieurs autres joueurs pourraient y figurer et accompliraient un aussi bon boulot. Qu’en pensez-vous? Êtes-vous d’accord avec ces choix? Sinon, quels seraient les vôtres ? faites-nous en part dans les commentaires.

Crédits photos : Ranting Rocket,Pinterest, MSN.com, NHL.com et The complete Maple Leafs Toronto hockey card compendium

À lire aussi sur le 7e Match

Roberto Luongo n’a pas chômé :

Roberto Luongo fut le gardien le plus occupé des 20 dernières années

Voilà un jeune très prometteur :

Connor Bedard : le meilleur espoir depuis Connor McDavid ?

Les Bruins de Boston ont inscrit un record peu banal lors de leur 1ere conquête de la Coupe Stanley:

Un drôle de record pour les Bruins de Boston lors de leur première conquête de la Coupe Stanley

Mots clés: , , , , , , , ,