Aller à…

RSS Feed

VIDÉO: Une très belle cérémonie pour le retrait du chandail de Chris Chelios par les Blackhawks


  Daniel Vanier

L’ancien défenseur vedette de la LNH, Chris Chelios a vécu un grand moment alors que son ancien chandail numéro 7 a été retiré par les Blackhawks de Chicago. Ce numéro, il l’avait glorieusement porté lors de ses 9 saisons avec eux. Les Blackhawks lui ont fait ce bel honneur, lors du match opposant les Blackhawk aux Red wings de Détroit, une autre de ses anciennes formations.

Une superbe cérémonie

Chris Chelios a fait son entrée comme une véritable star en voiture :


Il a alors reçu un superbe accueil et le défenseur toujours aussi séduisant et charismatique malgré ses 62 ans bien sonnés, a répondu aux partisans des Blackhawks en leur envoyant de multiples baisers
Voyez la belle ovation de la foule :

Et il a été ensuite acclammé de plus belle :


C’est un honneur bien mérité, car le passage de Chelios avec les Blackhawks fut empli de succès. Le défenseur américain a récolté 92 buts et 395 mentions d’aide en 664 matchs en carrière avec les Blackhawks. Il est aussi encore le meneur de l’équipe avec 1495 minutes de pénalité. Il a aussi remporté 2 fois le trophée James Norris pour le meilleur défenseur lors de son passage dans la ville des vents.
Vous pouvez voir toute la cérémonie aura en tout durer une bonne demi-heure, dans la vidéo qui suit :

Une déclaration qui va peut-être décevoir les partisans des Canadiens

Chris Chelios a été du véritable bonbon lors de son discours. Il a toutefois mentionné quelque chose qui risque un peu de décevoir les partisans des Canadiens de Montréal.
voici la déclaration de «Chelly»:

Cependant, lorsqu’on y réfléchit et qu’on se souvient que Chris Chelios est natif de Chicago, c’est tout à fait normal qu’il fût le plus heureux des hommes de se retrouver dans l’équipe de son enfance.

Une carrière de 26 ans

L’ancien défenseur vedette aura finalement connu une longue carrière de 26 ans dans la LNH. Il fut choix de 2e ronde de la part des Canadiens de Montréal lors du repêchage de 1981, fut repêché par les Canadiens de Montréal en 40e position. Petite note intéressante, les Canadiens avaient 3 choix de 1ere ronde et 2 choix de 2e ronde lors de cet encan. Ils vont choisir 4 joueurs avant de finalement sélectionner Chris Chelios : L’ailier droit Mark Hunter ( 7e choix au total), le défenseur Gilbert Delorme ( 18e au total), l’attaquant suédois Jan Ingman(19e au total et il n’a jamais joué un match dans la LNH) et le gardien suédois Lars Eriksson (32e au total et il n’a jamais joué dans la LNH lui non plus ). Les dirigeants des Canadiens auront finalement eu la main heureuse et bien que Mark Hunter et Gilbert Delorme ont eu des carrières respectables, Chris Chelios fut sans contredit leur meilleur choix cette année-là. Après avoir passé 7 saisons avec le CH où il aura remporté une Coupe Stanley et un trophée James Norris honorant le meilleur défenseur de la ligue, Chelios fut échangé aux Blackhawks en retour de Denis Savard. Il va jouer 9 saisons avec Chicago avant d’être échangé aux Red Wings en 1999 en retour d’Anders Ericksson et 2 choix de première ronde. Bien qu’il commençait à prendre de l’âge, Chelios va connaitre d’autres bonnes saisons lors de ses 10 années à Détroit. Il va ensuite jouer ses 7 dernière s parties dans la LNH avec les Trashers d’Atlanta en 2009-2010.
C’est donc 3 trophées James Norris, 3 Coupes Stanley et une intronisation très méritée au Temple de la renommée du hockey en 2013 pour Chris Chelios.

On dit souvent de Chis Chelios qu’il est le plus grand joueur américain de tous les temps. L’auteur de ces lignes croit qu’il est tout simplement un des meilleurs joueurs de tous les temps, toutes nationalités confondues. Il aura marquer la Ligue nationale de hockey et laisser un souvenir indélébile aux partisans des formations avec lesquelles il a joué durant sa glorieuse carrière.
Crédit photo : Times Leader


Mots clés: , , , , ,