Aller à…

RSS Feed

Jake Evans envoie le bon message


Par Daniel Vanier

Il n’est jamais facile pour un jeune joueur de hockey de faire sa place avec une formation de la LNH. Il faut prouver match après match qu’on a sa place avec l’équipe.

Lorsque de plus, notre directeur général va chercher par le biais d’une transaction, un vétéran de 1272 parties dans la LNH au cours desquelles il a de plus obtenu 1031 points et qu’il joue à la même position que nous…Ça nous rend encore plus nerveux.

Troublé par l’arrivée d’Eric Staal

Vous aurez facilement deviné que le joueur que nous parlions plus haut est Eric Staal. Jake Evans a avoué aux journalistes après le match d’hier contre les Sénateurs que l’arrivée de Staal avec les Canadiens ne l’a pas laissé indifférent. Cela lui a donné un coup de pied au bon endroit :

Un instinct de compétiteur

Lorsqu’on voit son directeur général obtenir du renfort qui risque de mettre son poste en jeu. Un joueur se retrouve devant 2 options. Se laisser abattre en s’attendant à un renvoi dans la Ligue Américaine ou encore se retrousser les manches et travailler d’arrache-pied pour prouver qu’il a sa place dans la formation. Visiblement Evans a choisi la 2e option. C’est ce qu’il a dit lors de son entrevue d’après-match : « J’y pense un peu, c’est certain, mais l’important pour moi demeure de bien jouer et faire le plein de confiance. Je pense que la pause a été salutaire pour beaucoup de joueurs pour se reposer et revenir plus fort mentalement. »

Daphnée Malboeuf de TVA sports, a bien résumé la situation en disant qu’Evans jouait comme un guerrier…Avec le couteau entre les dents :

Quelqun va perdre sa place avec l’arrivée de Staal ? Sûrement, mais Jake Evans se dit « Pas moi » ! :

Une superbe passe pour Paul Byron

Le jeune numéro 71 du CH a connu tout un match contre les Sénateurs hier soir. Il a obtenu 2 passes, mais à chaque fois, ce fut suite à un énorme 2e effort et une superbe pièce de jeu. Voici le premier jeu qui a mené au but de Paul Byron en désavantage numérique :

La séquence postée plus haut s’arrête malheureusement un peu trop tôt, mais lors du match on pouvait clairement lire sur les lèvres de Byron alors qu’il se dirigeait vers Evans pour le féliciter un énorme «Wow !»

Au tour de Perry d’en profiter

Puis à 4 minutes et 43 secondes de la troisième période, Evans a effectué un autre superbe jeu. Après un beau tourniquet sur lui-même pour déjouer un joueur des Sénateurs, il a ensuite servi une passe parfaite à Corey Perry qui, fidèle à son habitude, était bien posté auprès du gardien adverse. Perry ne pouvait simplement pas rater une telle chance et cela portait le compte à 3-0 pour les Canadiens :

 

Bref, Jake Evans envoie le message parfait à Dominique Ducharme. En jouant ainsi, il ne peut tout simplement pas être écarté de la formation. Au final, cette compétition à l’interne qui va inévitablement se produire au sein des Canadiens de Montréal apportera beaucoup de positif. Le premier point positif est assurément le jeu du jeune Jake Evans !

Crédit photo : Richard A. Whittaker/Icon Sportswire via Getty Images