Aller à…

RSS Feed

Formation du CH – Match Canadiens vs Red Wings


Par Gabriel Asselin

Après une semaine particulièrement mauvaise ponctuée de quatre défaites, au cours de laquelle ses espoirs de participer aux prochaines séries éliminatoires ont été réduits à néant, le Canadien reprendra l’action ce soir en rendant visite aux Red Wings de Detroit. La rencontre s’amorcera sur le coup de 19h30.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, tout indique que Paul Byron effectuera enfin son retour au jeu après une absence de trois mois, tandis qu’une décision sera prise avant la rencontre dans le cas de Brendan Gallagher. S’il joue, Jordan Weal et Dale Weise seront laissés de côté.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, Shea Weber pourrait fort bien effectuer un retour au jeu ce soir. Dans ce cas, Xavier Ouellet sera le seul défenseur laissé de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price sera à son poste devant la cage du Tricolore et il sera secondé par Charlie Lindgren.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Anthony Mantha

Ce n’est pas un secret de Polichinelle, les Red Wings de Detroit connaissent une saison particulièrement difficile, eux qui ont récolté 14 victoires et 32 points en 61 matchs depuis le mois d’octobre dernier. Par contre, trois de ces victoires sont survenues au cours des trois rencontres cette saison contre le Tricolore. Tout d’abord, la formation du Michigan s’est imposée lors du match d’ouverture locale au Centre Bell le 10 octobre par le pointage de 4 à 2, avant de s’adjuger 2 à 1 à Montréal le 14 décembre. Finalement, les hommes de Claude Julien se sont inclinés 4 à 3 à Detroit le 7 janvier après avoir pris l’avance 2 à 0 au cours du deuxième match d’Ilya Kovalchuk avec le Canadien. Les Red Wings ont donc inscrit dix buts en trois matchs contre le Tricolore malgré qu’ils soient très largement la pire puissance offensive du circuit Bettman avec seulement 1,98 but inscrit par match. En comparaison, l’équipe en 30e position, les Kings de Los Angeles, sont à 2,46 filets par rencontre. Malgré que les hommes de Jeff Blashill n’ont inscrit que cinq buts à leurs quatre derniers match, tous des revers, Anthony Mantha a fait belle figure au cours de cette séquence. Revenu au jeu seulement mardi dernier suite au geste très discutable dont il a été victime contre les Maple Leafs de Toronto le 21 décembre dernier, le Québécois a déjà enregistré trois mentions d’aide en quatre joutes, les mêmes rencontres mentionnées plus haut, se faisant complice de tous les buts des siens contre les Sabres de Buffalo et les Devils du New Jersey. Limité à seulement 33 matchs cette saison, le natif de Longueuil est tout de même tout près d’une moyenne d’un point par match avec une récolte de 12 buts et 15 mentions d’aide pour 33 points, dont quatre filets avec l’avantage d’un homme et trois buts gagnants. Bref, le Tricolore devra avoir un œil attentif au numéro 39 des Red Wings s’il souhaite retrouver le chemin de la victoire.

2- Mettre de la pression sur la défensive des Red Wings

Les Red Wings sont non seulement la pire attaque du circuit Bettman, mais également la pire défensive et la 27e équipe pour ce qui est du nombre de tirs accordés par match. Leur moyenne de 3,74 buts accordés par match est nettement la pire du circuit Bettman, loin derrière les 3,41 buts des Devils du New Jersey. Les hommes de Jeff Blashill ont par conséquent un différentiel de buts catastrophique de -106, alors qu’ils avait conclu la dernière campagne à -50 et la pire équipe de la Ligue nationale à ce chapitre, les Kings de Los Angeles, n’étaient qu’à -61. Il est donc évident que la brigade défensive de la formation du Michigan a son mot à dire dans ces déboires. Cependant, Jonathan Bernier, qui obtiendra certainement le départ ce soir, possède des statistiques très respectables. Malgré qu’il s’est incliné à ses quatre derniers départs, le Lavallois de 31 ans revendique 12 victoires contre 17 revers et deux défaites en temps supplémentaire en 32 départs cette saison, tout en conservant une moyenne de buts alloués de 2,88 et un taux d’efficacité de 0,909. La moyenne de buts alloués des Red Wings provient surtout du rendement de son substitut Jimmy Howard qui affiche une moyenne de 4,08 et un taux d’efficacité de 0,886. De plus, la formation du Michigan vient au septième échelon de la LNH avec 664 rondelles données à l’adversaire depuis le début de la saison. Bref, les Red Wings éprouvent de grandes difficultés en défensive et le Tricolore devra en tirer profit s’il souhaite récolter les deux points.

3- Profiter de ses occasions en jeu de puissance

La même clé avait été mentionnée lors de la dernière rencontre contre les Stars de Dallas, mais les officiels avaient fait des siennes en ne décernant aucune infraction aux visiteurs. Par contre, les unités spéciales pourraient à nouveau jouer un rôle dans l’issue du match de ce soir puisque les Red Wings sont aussi indisciplinés que les Stars. En effet, le formation du Michigan vient au sixième échelon de la Ligue nationale avec une moyenne de 3,07 jeux de puissance offerts à l’adversaire par à domicile. Également, ils sont au 27e échelon pour ce qui est de l’efficacité globale à court d’un homme avec une réussite de 75,5%. Par contre, les hommes de Jeff Blashill sont sur une belle lancée à ce chapitre alors qu’ils n’ont concédé que trois buts en 28 opportunités à l’adversaire depuis le début du mois de février, soit une efficacité de 89,3%. À l’inverse, malgré ses récents déboires, le Tricolore figure toujours au sommet du circuit Bettman avec une efficacité de 26,1% sur les patinoires adverses, tout juste devant les 25,9% des puissants Oilers d’Edmonton. Bref, le rendement en jeu de puissance pourrait être déterminant dans le résultat du match de ce soir.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait retrouver le sentier de la victoire.

Crédit photo : NHL.com (2 fois), iHeartRadio et Habs Eyes On The Prize

À lire aussi sur le 7e Match

Les Canucks ajoutent une arme supplémentaire :

TRANSACTION : Tyler Toffoli passe aux Canucks

Une amende salée pour Claude Julien :

Claude Julien mis à l’amende

Les Devils s’inscrivent officiellement dans le camp des vendeurs :

TRANSACTION : Les Devils bougent 2 fois

Mots clés: , ,