Filip Mesar continue de dominer la OHL


  Daniel Vanier

Nous entendons beaucoup parler de Juraj Slafkovsky ces temps-ci dans l’entourage des Canadiens de Montréal. C’est un peu normal. Slafkovsky fut le 1er choix au total du repêchage de 2022 et les attentes sont élevées dans son cas. Cependant, il ne faudrait pas oublier que le Tricolore a repêché 2 joueurs lors de cette première ronde. Le 2e joueur repêché en 1ere ronde est lui aussi natif de la Slovaquie et il est lui aussi un jeune hockeyeur aussi talentueux que prometteur.. Il s’agit de Filip Mesar.

Filip Mesar domine depuis son retour dans la OHL

Le choix de 1ere ronde des Canadiens (26e au total ) avait entrepris la saison avec le Rocket de Laval. Il a disputé 2 des 4 premières parties de l’équipe obtenant une passe et un différentiel de -1. Par la suite, la direction a jugé qu’il serait préférable pour lui de retourner dans les rangs juniors avec les Rangers de Kitchener, la formation de la ligue de hockey junior de l’Ontario qui détient ses droits. Là-bas, il allait obtenir plus de temps de glace et jouer un rôle de premier plan.

Le jeune slovaque aurait pu bougonner et afficher une mauvaise attitude devant cette rétrogradation. Ce n’est pas du tout ce qu’il a fait. Filip Mesar s’est plutôt retroussé les manches et a donné tout ce qu’il avait. Les résultats positifs n’ont alors pas tardé à venir. Le natif de Kezmarok a impressionné dès son arrivée.

En effet, Marc-Olivier Beaudoin nous avait fait remarquer le 9 novembre dernier que Filip Mesar a inscrit 12 points lors de ses 6 premières parties avec les Rangers de Kitchener dans la OHL

Il a ensuite continué de produire avec une belle régularité et a connu entre autres une soirée de 4 points :

Lors du match suivant, il a inscrit un autre but pour augmenter sa fiche à 10 buts et 15 passes pour 25 points en seulement 14 parties. Il a inscrit un total de 5 buts au cours des 7 dernières périodes qu’il a joué :

Comme le disait si bien Marc-Olivier Beaudoin, Mesar avait peut-être seulement besoin de plus de temps pour s’accoutumer au hockey Nord-américain. Lors de sa première saison dans la OHL, Mesar a bien fait sans plus. Il a inscrit 17 buts et ajouté 34 passes pour 51 points en 52 matchs. Des statistiques valables certes, mais pas à celle qu’on s’attendait de ce choix de 1ère ronde. On voulait voir un joueur dominant et ce n’était pas le cas. Cette fois-ci….le joueur dominant qu’on attendait semble enfin être arrivé.

Une motivation pour Mesar

Le jeune espoir du Tricolore a eu la bonne réaction lorsqu’il a a pris qu’il avait été retourné dans les rangs juniors. Il a décidé de prouver à tous qu’il était trop fort pour cette ligue :

Gagner de la confiance

Ainsi, au lieu d’être un joueur régulièrement retranché dans la Ligue américaine de hockey,Filip Mesar est présentement utilisé sur le 1er trio avec les Rangers de Kitchener. Il s’amuse et gagne ainsi beaucoup de confiance. Du coup, il en profite pour démontrer toute l’étendue de son immense talent :

C’est donc excellent et très encouragent pour les partisans des Canadiens de Montréal de voir ce jeune espoir évoluer et continuer de progresser tous les soirs. Il est encore trop tôt pour dire si Filip Mesar atteindra un jour la LNH. L’avenir nous dira s’il parviendra à le faire.

Chose certaine, en ayant une aussi bonne attitude et en étant à l’écoute des conseils de ses entraîneurs et aussi du nouveau conseiller en développement des Canadiens, Paul Byron, il ne cesse de s’améliorer. Filip Mesar prend en ce moment tous les moyens pour parvenir à atteindre son but : Devenir un joueur de premier plan dans la Ligue nationale de hockey.

Crédit photo : Site officiel de la OHL