Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Maple Leafs vs Canadiens


Par Gabriel Asselin

Après avoir partagé les honneurs de la série aller-retour contre les Sénateurs d’Ottawa, le Canadien reprendra l’action ce soir dans dans le cadre du premier de trois matchs en quatre soirs avant de profiter d’une semaine complète de congé. Pour l’occasion, les Maple Leafs de Toronto seront en visite au Centre Bell sur le coup de 19h30.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, Joel Armia pourrait effectuer un retour au jeu ce soir, mais une décision finale sera prise plus tard au cours de la journée

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, Victor Mete agissait comme septième défenseur lors de l’entraînement de mardi, tandis qu’il s’agissait d’un entraînement optionnel ce matin.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price retrouvera son poste devant la cage des siens et Jake Allen le secondera.

Formations projetées pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Auston Matthews et Mitch Marner

Le défi sera de taille pour les hommes de Claude Julien alors que les Maple Leafs trônent au sommet du classement général du circuit Bettman avec une récolte de 10 victoires et 21 points en 13 rencontres. Le match de ce soir mettra d’ailleurs aux prises deux des meilleures attaques de la Ligue nationale. Malgré qu’il n’a inscrit que quatre buts en deux rencontres contre les Sénateurs, le Tricolore occupe toujours le haut du classement avec une moyenne de quatre buts inscrits par rencontre. De leur côté, les Maple Leafs viennent au quatrième échelon, ils étaient cependant deuxièmes avant les matchs de mardi, avec 3,69 filets inscrits par soirée de travail. Les hommes de Sheldon Keefe ont d’ailleurs trouvé le fond du filet à 15 reprises au cours de leurs trois derniers matchs, qui étaient cependant contre la brigade défensive en dents de scie des Canucks de Vancouver. De plus, la formation torontoise ne s’est pas inclinée en temps réglementaire au cours de ses huit derniers matchs, séquence au cours de laquelle le duo composé d’Auston Matthews et Mitch Marner a été particulièrement productif. Meilleur buteur du circuit Bettman avec onze buts inscrits depuis le début de la campagne, Auston Matthews est sur une lancée spectaculaire, alors qu’il a trouvé le fond du filet, comme par hasard, au cours de ses huit dernières rencontres. Au cours de cette séquence, l’Américain de 23 ans a récolte dix buts, dont seulement deux en attaque massive, contre un seule mention d’aide pour une récolte de onze points. De son côté, Mitchell Marner n’est pas en reste. En effet, l’Ontarien de 23 ans occupe le troisième échelon parmi les meilleurs pointeurs du circuit Bettman, derrière les deux acolytes des Oilers d’Edmonton que le Tricolore affrontera jeudi, avec une récolte de 21 points, dont six buts, en treize rencontres. Lui aussi connait un belle séquence alors qu’il a récolté au moins un point, vous aurez deviné, à ses huit dernières rencontres, amassant trois buts et douze mentions d’aide pour quinze points. Bref, la dernière défaite en temps réglementaire des Maple Leafs est survenue alors que les deux gros canons des Maple Leafs ont été réduits au silence et le Tricolore devra réussir le même tour de force s’il souhaite se rapprocher de la formation torontoise au classement de la division nord.

2- Éviter le banc des pénalités

Les Maple Leafs de Toronto et leur attaque dévastatrice est souvent synonyme d’un jeu de puissance à faire trembler les défensives adverses et ce début de saison ne fait pas exception. En effet, les hommes de Sheldon Keefe occupent actuellement le troisième échelon du circuit Bettman, seulement 0,4% derrière les Capitals de Washington et les Panthers de la Floride, avec un pourcentage de réussite de 36,6% avec un homme en plus, soit 15 buts en 41 occasions. Quatre de ces filets proviennent d’ailleurs du bâton de John Tavares. Lors de leur dernier match, disputé lundi contre les Canucks de Vancouver, les Maple Leafs ont été blanchis en deux opportunités contre la formation vancouvéroise, mettant ainsi un terme à une séquence de sept matchs consécutifs avec au moins un but inscrit avec l’avantage d’un homme. Outre ce match contre les Canucks, la formation de la Ville Reine n’a été blanchie qu’à une seule autre reprise depuis le début de la campagne, soit leur quatrième match de la saison le 18 janvier dernier contre les Jets de Winnipeg, la seule formation que le Tricolore n’a pas encore affrontée. Par contre, la discipline des hommes de Claude Julien fait les manchettes pour les mauvaises raisons depuis le début de la campagne. En effet, ces derniers représentent l’équipe la plus indisciplinée du circuit Bettman en ce premier quart de saison, offrant en moyenne 4,5 jeux de puissance par rencontre à leurs adversaires. C’est d’ailleurs cette indiscipline qui a sans doute coûté la victoire lors de la première rencontre de la saison entre les deux équipes lorsque les Maple Leafs ont inscrit deux buts rapides en fin de deuxième tiers. Bref, le Tricolore devra éviter le cachot à tout prix s’il souhaite freiner les ardeurs des visiteurs.

3- Faire meilleure figure sur les mises en jeu

Au cours des deux dernières rencontres contre les Sénateurs d’Ottawa, le Tricolore a fait piètre figure au chapitre des mises en jeu. Alors que la formation localisée à Kanata pointait seulement au 29e échelon du circuit Bettman avant la série aller-retour entre les deux équipes les plus orientales de la division nord, elle s’est pourtant adjugée lors de 57% des duels lors de chacun des deux affrontements. Cette statistique s’est d’ailleurs avérée une facette important dans la victoire de jeudi dernier des Sénateurs alors que deux de lors trois buts ont été inscrits dans les instants suivant une mise en jeu remportée en territoire adverse. Par contre, les hommes de Claude Julien auront affaire à des rivaux d’une toute autre nature ce soir alors que les Maple Leafs pointent au cinquième échelon de la Ligue nationale avec un pourcentage de réussite de 53,3% à leurs treize premières joutes de la campagne. En comparaison, les deux contre-performances du Tricolore ont relégué la Sainte-Flanelle au 26e échelon avec seulement 46,7% de réussite. Trois des quatre joueurs de centre réguliers des hommes de Sheldon Keefe connaissent d’ailleurs une excellente saison à ce chapitre, alors que Jason Spezza, John Tavares et Auston Matthews revendiquent des pourcentages de réussite respectifs de 64,8, 59,4 et 53,5% lors des duels face-à-face. Bref, l’une des meilleurs façons de ralentir une équipe très dangereuse offensivement, qui mise sur énormément de rapidité, est de contrôler la possession de la rondelle et cette facette commence indéniablement par les mises en jeu, où le Tricolore devra faire meilleure figure que contre les Sénateurs.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait se rapprocher des Maple Leafs au classement de la division nord.

Crédit photo : NHL.com (2 fois), TSN et Montreal Gazette

À lire aussi sur le 7e match:

Un moment gênant pour Adam Larsson:

Adam Larsson marque un superbe but….Dans son propre filet!

Une autre semaine productive pour le défenseur des Canadiens :

LNH : Jeff Petry nommé la 3e étoile de la semaine

Pierre Lebrun dévoile un côté qu’on lui connaissait pas :

Rions un peu : Pierre Lebrun en sort une bien bonne sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :