Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

7 points un peu plus négatifs qui pourraient influencer la saison des Canadiens de Montréal


Par Daniel Vanier

En 2021 dans la LNH, nous avons droit à une saison écourtée de 56 matchs dans un calendrier condensé où chaque formation n’affrontera que des équipes de sa division.C’est une saison très spéciale.Les petits détails seront d’une importance primordiale. Ils feront la différence bien souvent entre une victoire et une défaite et dans une saison écourtée, chaque point amassé sera crucial.
Nous avons dressé une liste de 14 points que nous allons survoler avec vous en 2 textes. Le premier va porter sur 7 points très positifs et le 2e sur 7 autres qui le sont un peu moins. Ce sont selon nous, 14 points qui risquent d’influencer la saison des Canadiens de Montréal. Nous vous avons fait part pour débuter du premier texte portant sur le positif.Si vous l’avez raté, vous pouvez le lire ici :

7 points positifs qui pourraient influencer la saison des Canadiens de Montréal

Passons maintenant au 2e texte de cette mini-série qui cette fois-ci portera sur 7 points un peu plus négatifs qui pourraient influencer la saison du CH s’ils ne sont pas corrigés.

Les points négatifs

Un calendrier difficile

Le site Habsolument fan rapportait le 1er janvier dernier que , selon l’analyse du mathématicien spécialisé Micah Blake McCurdy qui s’est penché sur le calendrier de la LNH, c’est le CH qui se retrouve avec l’horaire le plus défavorable de toutes les équipes de la ligue.

Comme il l’expliquait à l’aide d’un graphique, Montréal affrontera à deux reprises une équipe fatiguée ayant joué la veille alors que le CH sera reposé. À l’inverse, à 5 reprises durant la saison le Canadien enverra dans la mêlée une formation fatiguée et ayant joué la veille contre une équipe reposée. Dans une saison courte, ce détail pourrait être important.

Une période d’adaption coûteuse

Un joueur qui arrive avec une nouvelle équipe a souvent besoin d’une période d’adaptation pour bien connaître les habitudes de ses nouveaux coéquipiers et aussi, le plus important, s’adapter à un nouveau système de jeu.Le CH va avoir 7 nouveaux joueurs. Nous disons donc ici que le tiers de l’équipe sera composée de nouveaux arrivants.Comme la saison sera courte il faudra qu ils s’adaptent rapidement…sinon ça risque de couter cher au CH.

Claude Julien

Je l’ai déjà mentionné à maintes reprises, je ne crois pas que Claude Julien soit l’entraîneur idéal pour le Canadien de Montréal. Il est plutôt un entraîneur de la vieille école qui prône le jeu défensif et aime mieux faire évoluer des vétérans que de jeunes joueurs habituellement. Son style risque donc de nuire plus qu’autre chose au CH qui semble vouloir entamer un virage jeunesse et un style de jeu plus axé sur l’attaque. Claude Julien demeure l’entraîneur du CH pour le moment, mais si l’équipe connaît une mauvaise séquence..Il pourrait être rapidement remplacé.

Une ligne de centre inexpérimentée

Les joueurs de centre du Tricolore sont Philip Danault, Nick Suzuki, Jesperi Kotkaniemi et Jake Evans. Mis à part Philip Danault, les 3 autres centres du CH comptent très peu d’expérience dans la LNH. En fait ils comptaient avant le début de la saison, un total combiné de 199 matchs. Jesperi Kotkaniemi 115 parties, Nick Suzuki en a joué 71 et Jake Evans seulement 13. Ce manque d’expérience pourrait nuire certains soirs et démontre l’importance primordiale de Philip Danault.

Une défensive peu mobile

Le CH possède une défensive très robuste, mais aussi pas très mobile. Shea Weber et Ben Chiarot ne sont pas des marchands de vitesse. Joel Edmundson est gros, mais pas très rapide lui non plus. Heureusement, Alexander Romanov possède un excellent coup de patin, cela va balancer un peu, mais l’acquisition d’un défenseur mobile aurait possiblement beaucoup aidé le Tricolore qui risque d’éprouver parfois des ennuis contre certaines formations renommées pour leur rapidité.

Des joueurs insatisfaits

Il y a présentement 4 joueurs qui disputent leur dernière saison de contrat en ce moment. Il s’agit de Jordan Weal, Tomas Tatar, Philip Danault, Joel Armia. Le premier n’a pas un gros impact et a été envoyé au Rocket. Pour les 3 autres, c’est différent. Ce sont trois joueurs importants du Tricolore. Pour le moment, aucun ne se plaint de son sort, mais cela pourrait changer au cours de la saison et briser un peu l’ambiance au sein du vestiaire.

La pression
Comme François Gagnon l’a mentionné il y a quelques semaines, les séries ne sont plus un simple objectif le Canadien. Elles représentent une obligation. La tension risque donc d’être pas mal plus haute pour les joueurs du CH qu’elle l’était la saison dernière. La plupart des joueurs du Tricolore sont habitués de jouer sous la pression incessante qu’il ya à Montréal. Est-ce que ce sera le cas des nouveaux arrivants dans l’équipe ? Si ces derniers éprouvent des difficultés à ce niveau, la performance du CH risque fort de s’en repentir.
Voilà donc 7 points qui pourraient nuire à la saison du Tricolore. Il y a évidemment d’autres impondérables dont nous n’avons pas tenu compte, comme les blessures, car cela peut arriver à toutes les formations de la LNH. Nous avons plutôt ciblé des points qui touchaient particulièrement les Canadiens de Montréal.

De plus, Marc Bergevin pourra en régler quelques-uns au cours de la saison. Les 7 points positifs mentionnés en au début du texte sont vraiment forts et bien que tout n’est pas parfait, les partisans des Canadiens de Montréal ont toutes les raisons du monde d’être enthousiastes pour cette nouvelle saison !

Crédit photo : You Tube, Francois Lacasse/NHLI via Getty Images,

À lire aussi sur le 7e match:

Voici la formation du CH et les 3 clés du 3e match contre les Canucks :

Formation du CH – Match Canadiens vs Canucks

Pierre-Luc Dubois se retrouve à Winnipeg :

Pierre-Luc Dubois passe aux Jets


L’ancien porteur de ballon de la NFL est un peu moins rapide sur patins! :

L’avez-vous vu? : Marshawn Lynch joue au hockey

Mots clés: ,

%d blogueurs aiment cette page :