Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Claude Julien doit maintenant livrer la marchandise



Par Daniel Vanier

Le Directeur général des Canadiens de Montréal, Marc Bergevin, a effectué un travail de titan lors de la saison morte pour améliorer sa formation. Son entraîneur, Claude Julien, était très heureux des nouvelles acquisitions de son patron.
Il y a cependant quelque chose qui venait avec ces cadeaux de Marc Bergevin, Julien n’avait maintenant plus d’excuses. Il se retrouvait maintenant dans l’obligation de faire produire cette formation qui n’est plus maintenant considérée comme une formation qui va se battre pour faire les séries éliminatoires, mais bien pour faire au contraire un bout de chemin au cours de celles-ci. Rater les séries éliminatoires ne sera pas acceptable pour les Canadiens de Montréal cette saison.

Le système de Julien est désuet

Attention, on ne dit pas que le Tricolore est en voie de rater les séries éliminatoires présentement.On ne presse pas le bouton panique non plus. Après tout, Montréal est en ce moment au 2e rang de la Division Nord et au 4e rang de la LNH. Toutefois, il faut avouer que Montréal a obtenu plusieurs points contre les Canucks de Vancouver qui ne vont nulle part cette année.

Donc, oui le CH est en bonne posture. On peut même avancer, et ce même s’il n’y a que 15 parties de jouées par le Tricolore, qu’ a moins d’une catastrophe, ils seront des prochaines séries éliminatoires.

Toutefois, depuis quelques matchs on voit quelques petits trucs qui nous font grincer des dents. En fait cela se produit depuis le premier match contre les Sénateurs qui a eu lieu le 4 février dernier. Depuis ce match on voit plusieurs aspects qui dérangent dans le jeu des Canadiens de Montréal. Ces aspects sont malheureusement reliés au système de jeu de Claude Julien. Il semblait pourtant vouloir donner enfin un peu plus de latitude à ses attaquants au cours des 6 premières parties et le résultat était très bon. Subitement, sans qu’on sache trop pourquoi, l’entraîneur maintenant âgé de 60 ans semble vouloir à nouveau forcer ses hommes à pratiquer un système de jeu éteignoir et défensif à outrance. Car, n’en doutez pas un instant, c’est cela qu’il prône lorsqu’il dit qu’il veut une discipline extrême :

Discipliné ne doit pas dire prévisible

Son style de jeu«discipliné» est simple. Beaucoup trop simple en fait. Il force ses joueurs à lancer la rondelle profondément en zone adverse et à se lancer à sa poursuite. Ce qu’on appelle en anglais le «Dump and chase». C’est un système totalement désuet et surtout trop prévisible. Les équipes s’y adaptent rapidement. Il vaut beaucoup mieux axer le jeu d’une équipe qui possède plusieurs bons éléments offensifs, comme c’est justement le cas des Canadiens de Montréal, sur le contrôle de la rondelle qui se fait surtout par un bon système de passe. Cela fonctionnait très bien pour la formation montréalaise en début de saison, avant que Julien, et encore une fois,on ne sait trop pourquoi, décide de «resserrer la vis» et forcer ses joueurs à rejouer ce style. Un style que Julien utilisait la saison dernière principalement par faute de munitions à l’attaque, ce qui est pourtant loin d’être le cas des Canadiens cette saison.

Claude Julien n’est pas l’homme de la situation

Ce qui m’emmène donc à répéter encore une fois ce que je dis depuis plusieurs années. Claude Julien n’est pas l’homme de la situation pour les Canadiens de Montréal. En fait, je vais peut-être en faire sourciller plusieurs avec cette déclaration, mais je souhaitais presque une 3e défaite des Canadiens hier soir pour ainsi peut-être influencer Marc Bergevin et Geoff Molson à prendre une décision dans le cas de leur entraîneur. Julien va toujours faire jouer ses joueurs ainsi, et ce peu importe les qualités offensives de ceux-ci. Évidemment, il est très bon que ses joueurs soient disicplinés et développent l’habitude d’être responsables défensivement.Il n’y a cependant aucune raison de passer d’une extrême à l’autre.
Toutefois, le système de Julien est plutôt basé sur le fait d’éviter de faire des erreurs en jouant le plus simple possible et attendre que son adversaire en effectue, plutôt que de tenter de le surprendre avec un style de jeu axé sur la vitesse, le contrôle de la rondelle et des passes efficaces.Bref, de dicter le jeu.
Présentement Julien parvient simplement à mêler plus ses joueurs qu’autre chose. Oui nous sommes d’accord sur le fait que le Canadien accordait trop de buts en début de saison. Il fallait jouer mieux défensivement et plusieurs joueurs, dont Carey Price, l’ont mentionné.

Cependant on passe d’un extrême à l’autre présentement et on se retrouve avec une équipe qui a marqué seulement 8 buts au cours de ses 4 derniers matchs. Oui le CH a inscrit 2 victoires au cours de cette séquence difficile offensivement, mais avouons que sans Carey Price hier soir, le CH subissait plutôt une 3e défaite en 4 matchs au leu de jouer pour 500.

Désirez-vous une équipe de 500 ou une équipe de 750 ?

En résumé, avec le système prôné par Claude Julien on se retrouve avec une formation qui marque peu et qui a besoin d’une solide performance de son gardien(que ce soit Price ou Allen) soir pour obtenir une chance de remporter la victoire. Une équipe qui a une fiche très ordinaire de 500 malgré 2 affrontements contre les très faibles Sénateurs d’ Ottawa.Une équipe qui ressemble beaucoup trop à celle de la saison dernière.
En début de saison, le CH était une équipe transformée. On avait sous les yeux une formation très offensive, qui effectuait des erreurs, mais qui offrait un jeu intéressant pour les spectateurs. Une équipe qui enregistrait beaucoup de victoires, car elle avait confiance en elle. Maintenant, on se retrouve avec des joueurs mêlés, un spectacle ennuyant et des victoires moins nombreuses et de plus, arrachées difficilement.

Il est temps que Claude Julien se regarde dans un miroir. Marc Bergevin lui a donné les armes pour aller à la guerre. Au lieu de cela il préfère s’entêter à faire pratiquer à son équipe des plus améliorées, le même système de jeu que la saison dernière. Un système qui ressemble à la trappe. C’est ce style qu’il fait jouer à son équipe qui compte pourtant 2 des meilleurs buteurs de la LNH en ce moment. Il gaspille non seulement le talent de ses joueurs mais l’énergie de son directeur général qui a travaillé d’arrache-pieds pour changer l’image de sa formation.
Car ne vous faites pas d’illusions.Tant que Claude Julien sera en poste, peu importe l’identité des joueurs qui endosseront l’uniforme du Tricolore, l’image du CH restera la même. Une équipe défensive qui pratique un style de jeu des plus prévisibles. Ce n’est toujours qu’une question de temps avant qu’il resserre la bride et force ses poulains à pratiquer le style de jeu que LUI désire. Un système de jeu défensif à outrance…mais discipliné!

Nous lisons souvent sur les médias sociaux que John Tortorella est dépassé avec ses méthodes. Claude Julien est peut -être plus diplomate que «Torto» mais il est tout autant dépassé et brime lui aussi ses joueurs tout autant que l’entraîneur des Blue Jackets, mais d’une manière un peu moins visible, en les empêchant de s’épanouir offensivement.

Les Canadiens de Montréal possèdent une belle banque d’espoir. De bons jeunes vont joindre les rangs de cette équipe dans un avenir rapproché. Ce serait bien que lorsqu’ils arriveront, qu’ils soient dirigés par un entraîneur qui aime faire jouer et développer de jeunes joueurs.On ne peut pas dire que c’est le cas de Claude Julien.
Le Canadien a besoin d’une brise de fraîcheur. Un vent de renouveau qui sera apporté par un entraîneur qui pratique des tactiques plus modernes. Un Dominique Ducharme ou un Joël Bouchard par exemple.

Selon moi, n’importe lequel de ces deux jeunes entraîneurs aiderait beaucoup plus les Canadiens de Montréal à passer à un autre niveau que Claude Julien le fait présentement.

Espérons pour les partisans des Canadiens de Montréal que Marc Bergevin et Geoff Molson feront aussi ces constatations, sinon cette équipe qui possèdent pourtant tellement de bons joueurs de qualité, risque encore une fois de simplement tourner en rond.

Crédit photo :LA PRESSE CANADIENNE / PAUL CHIASSON

À lire aussi sur le 7e match:

Voici le résumé du match et les vidéos des buts et des faits saillants du match contre les Maple Leafs:

Le Canadien rebondit à Toronto avant son long congé


Le CH prend une décision importante avec Paul Byron :

Les Canadiens placent Paul Byron au ballottage

Les deux joueurs se sont livrés une lutte sans merci:

Un combat pour hommes entre Brendan Lemieux et Trent Frederic

Mots clés: ,

%d blogueurs aiment cette page :